Bouffeur de pellicule monomaniaque, ce blog servira à commenter pour ceux que ça intéresse tout mes visionnages de vieilleries, coup de coeur et nanar potentiels. Je vais tenter le défi de la chronique journalière histoire de justifier le titre du blog donc chaque jour nouveau visionnage et nouveau topo plus ou moins long selon l'inspiration. Bonne lecture et plein de découvertes j'espère!

Vous pouvez me contacter à justinkwedi@gmail.com et suivre le blog sur twitter à http://twitter.com/#!/JustinKwedi

Pages

mercredi 14 décembre 2011

The Return of the Scarlet Pimpernel - Hanns Schwarz (1937)


Trois ans après le succès de The Scarlet Pimpernel, Alexander Korda faisait revenir le héros de la Baronne Orczy dans un second film. Malheureusement on perd tous les principaux atouts du premier volet avec un casting entièrement différent. Barry K. Barnes remplace Leslie Howard en Sir Percy/Mouron Rouge, la très fade Sophie Stewart peine à faire oublier Merle Oberon en épouse et Francis Lister n'a pas l'once du machiavélisme de Raymond Massey en Chauvelin. L'intrigue se situe quelques années après les évènements du premier film et Sir Percy coule désormais des jours heureux avec son épouse à qui il a promis de ne plus se rendre à Paris où sa double identité est désormais connue. Cependant Robespierre n'a jamais oublié l'humiliation infligée par le Mouron Rouge et charge Chauvelin d'ourdir un nouveau complot afin de le capturer et d'éteindre le vent de rébellion qu'il a suscité.

Les interactions entre le couple Sir Percy/Marguerite et leur jeu de dupe était une des joies du premier film mais les masques étant tombé dans celui-ci on perd complètement cet aspect ici. Le manque de charisme des nouveaux acteurs s'en ressent d'autant plus avec des scènes romantiques assez quelconques entre eux. Heureusement l'intrigue rondement menée rattrape pas mal les défauts. Une nouvelle fois la réalité historique et la touche romanesque sont brillamment mêlés. En effet c'est carrément un Tallien un des plus vifs opposant de Robespierre et son aimée Theresa Carrabus qui croisent la route de Sir Percy, cette dernière étant chargée de duper Marguerite pour l'enlever en France et attirer le Mouron Rouge dans un piège.

James Mason ( apparemment remonté dans l'estime de Korda qui débutant l'avait viré comme un malpropre au bout de trois jours de tournage sur The Private Life of Don Juan) en Tallien vole évidemment la vedette à tout le monde malgré un temps de présence limité. La timidité (pour ne pas dire lâcheté) de Tallien et son lien profond avec Theresa Carrabus sont vraiment bien dépeint. Alors que c'était celle-ci qui éveillait son courage et l'incitait à défier Robespierre, ce rôle est désormais attribué au Mouron Rouge qui est donc carrément rendu responsable en coulisse de la chute du tyran dont il profite pour sauver sa femme. Mason est parfait, emprunté et gauche tout au long du film afin de se muer en orateur flamboyant et étonné de sa propre verve lors du final. C'est vraiment lui et une excellente Margareta Scott en Theresa qui sont presque les vrais héros du film.

Le film est un peu plus conventionnel que le premier volet et s'apparente plus à un film d'aventure classique où l'action est prépondérante. Barry K. Barnes peine à faire oublier Leslie Howard quand il essaie de jouer les dandys frivole mais est bien plus convaincant en héros fougueux énergique. Malgré quelques moments savoureux (le passage où grimé il déjeune à côté de la table de Chauvelin puis lui laisse son légendaire poème et sa note !) on perd de la sophistication du film précédent, le spectaculaire remplaçant les stratagèmes alambiqués et la malice du Mouron Rouge. Hanns Schwarz délivre d'ailleurs des séquences impressionnantes comme l'assaut final du peuple avec figurants à perte de vue et le budget semble supérieur avec quelques décors spectaculaire comme celui de la Convention. Dans l'ensemble c'est donc très inférieur au film précédent mais ça reste néanmoins un divertissement tout à fait honorable.

Sorti en dvd zone 2 anglais en combo dans la même édition que celle évoquée pour le premier volet, la copie de ce deuxième film est assez moyenne tout de même.

Film entièrement sur youtube dans une copie très médiocre mais vous pouvez jetez un oeil pour vous faire une idée.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire