Bouffeur de pellicule monomaniaque, ce blog servira à commenter pour ceux que ça intéresse tout mes visionnages de vieilleries, coup de coeur et nanar potentiels. Je vais tenter le défi de la chronique journalière histoire de justifier le titre du blog donc chaque jour nouveau visionnage et nouveau topo plus ou moins long selon l'inspiration. Bonne lecture et plein de découvertes j'espère!

Vous pouvez me contacter à justinkwedi@gmail.com et suivre le blog sur twitter à http://twitter.com/#!/JustinKwedi

Pages

mardi 18 mai 2010

Blonde - Joyce Carol Oates


Une des grandes nouvelles en provenance du Festival de Cannes aura été l'annonce d'un biopic de Marilyn Monroe avec Naomi Watts dans le rôle, le tout réalisé par Andrew Dominik, réalisateur de l'excellent L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford. Un biopic poussif de plus pensez vous et non pas du tout puisque le film sera une adaptation du roman de Joyce Carol Oates Blonde, paru chez nous en 2002. Le livre est une biographie romancée de Marilyn Monroe dont il offre un réinterprétation de la psychologie et donne une nouvelle vision des différents événement qui ont jalonnés sa vie, de son enfance à sa mort tragique. Détesté par les fanatiques les plus ardents de Marilyn pour les libertés prises, le livre nous fait entrer dans son intimité comme rarement. Le plaisir et le complexe de n'être vue que comme un objet de fantasme, les récits des tournages et la manières dont Marilyn s'approprie chacun de ses rôles mythique (Niagara, 7 ans de réflexion...) de manière instinctive, tout cela narré de manière fascinante et avec une rare empathie pour la personnalité troublante de Norma Jean Baker.

Le mystère autour de l'actrice reste entier puisqu'elle apparait autant comme la ravissante idiote blonde que le commun des spectateur s'imagine que comme un être profonde et sensible. Les passages les plus dramatiques comme le tournage de Certains l'aiment chaud où elle est censé faire rire alors qu'elle sort d'une fausse couche sont formidable, tout comme ceux évoquant le mythique The Misfits et son casting en lambeau. Le fan ouvert de Marilyn y verra un superbe hommage respectueux et risqué à la fois, et les autres auront un tout autre regard de celle qu'il ne voyait que comme une bimbo blonde (et s'intéresseront peut être de plus près à sa vie et ses films). Une première adaptation peu appréciée fut diffusée à la télévision avec Poppy Montgomery. Vu le fabuleux travail de démythification qu'il a offert avec L'assassinat de Jesse James, Andrew Dominik est en tout cas le candidat idéal pour l'adaptation et Naomi Watts (même si un peu mince il est vrai pour la sculpturale Marilyn) devrait être formidable. En attendant le film, tentez le livre !

Blonde paru aux éditions Livre de Poche

En prime une interview intéressante de Joyce Carol Oates

2 commentaires:

  1. Oulah... Je ne sais pas pourquoi, mais je sens le gros ratage...

    Outre le fait que Marilyn a un physique, une voix, une présence, bien trop particulière et familière pour qu'on puisse la faire revivre sous les traits d'une autre, je ne vois pas comment un sujet de ce genre pourrait ne pas se casser la g**ule... :S


    N'y avait-il pas déjà eu un film (ou téléfilm?) d'ailleurs adapté de ce livre "Blonde", avec une actrice pas terrible?

    RépondreSupprimer
  2. Oui effectivement il y a déjà eu un téléfilm réputé pas fameux adapté du livre. Mais là je garde pas mal d'espoir à cause du réalisateur. Je ne sais pas si tu as vu son "Assassinat de Jesse James" mais il avait réussi un western vraiment atypique à l'ambiance très particulière qui magnifiait et démythifiait le mythe en même temps. S'il garde la même approche pour l'adaptation de "Blonde" ça peut être intéressant.

    RépondreSupprimer